Immobilier : Pourquoi ma publicité Facebook fait un flop ?

Certes, les agents immobiliers ont des outils de prospection utiles comme la pige ou les portails immobiliers, mais comme pour beaucoup, ça ne suffit plus. Grâce à Facebook, vous avez la possibilité de capter l’attention de vos clients sur ce qu’ils utilisent le plus : leurs téléphones et leurs ordinateurs. Facebook regroupe aujourd’hui tellement de données qu’il serait bien dommage de s’en passer ! Seulement, vous avez été nombreux à nous faire un retour mitigé concernant la plus-value des pub Facebook sur votre activité. On s’est dit qu’un petit bilan des pratiques à bannir serait donc le bienvenu.

1/ Taper dans tous les sens

 

La première erreur largement commise est celle du « je tape large » au moment du choix de l’audience. Quand vous créez une pub, il est primordial de définir votre AVATAR, c’est-à-dire, votre client type. Pour ce faire, Facebook met à disposition un outil gratuit très performant : les statistiques d’audience. Apprenez à connaître les personnes importantes pour votre agence afin de comprendre ce qui les intéresse et créer des messages qui aideront votre agence à se développer !

Lorsque vous saisissez les critères de lieux, âges, et intérêts, Facebook vous donne le profil type de votre cible, son sexe, son style de vie, son métier. Vous proposez de l’immobilier de luxe ? Grace à cet outil, vous définissez votre avatar : Femme, mariée, 45 ans, travaille dans le secteur « Affaires et finances ».

Tous ces éléments vous permettent d’affiner votre ciblage et de taper dans le mille. Certes votre audience est réduite mais elle est plus qualitative.

2/ Dépenser de l’argent quand on peut être économe

Vous avez de la chance, aujourd’hui, il existe un moyen économique de faire sa pub sans se ruiner, alors pourquoi se priver ! C’est prouvé, une publicité de 5 à 10€ par jour sur une semaine est efficace. Pas la peine de dépenser plus. Par contre, c’est dans la longévité que vous gagnerez en prospection. Laissez le temps à l’algorithme de Facebook de diffuser votre pub avant de la retirer.

3/ Tout miser sur le texte

OK, on conseille d’avoir une phrase d’accroche originale mais attention à ne pas déborder ! 80% des interactions dépendent avant tout du visuel qui accompagne votre pub. Soignez vos photos, soyez exigent avec le rendu, diversifiez les médias (image, photo, GIF animés, vidéos), n’oubliez pas que ce sont plus 6 millions de publicités de sont diffusées chaque jour sur Facebook, alors faites-vous remarquer !

4/  Super forceur : vendre un bien avant de parler de vous

Vous aimeriez que l’on vous saute dessus dans la rue pour vous vendre un produit censé vous faire perdre 10kg en 1 semaine ? Comme tout le monde, vous seriez méfiant et passerez votre chemin… Sur Facebook, c’est pareil ! Quand vous vous adressez à votre audience, parlez de votre agence avant de parler de vos biens. Si vraiment vous souhaitez communiquer sur un bien exceptionnel, choisissiez de faire une publicité pour les personnes qui suivent DÉJÀ votre page. Evidemment, ça ne vaut pas le coup que si vous avez moins de 1000 followers. En deçà, une simple publication se statut suffira amplement, pas la peine de débourser un sous.

Vous l’aurez compris, la pub sur Facebook, ça fonctionne, encore faut-il bien l’exécuter.

Vous souhaitez aller plus loin et en savoir plus sur les bonnes pratiques de la communication immobilière ? Alveen anime régulièrement les Ateliers Com’Immo. Pour participer gratuitement à la prochaine session et connaitre le programme, écrivez-nous à communication@alveen.com!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *