Zoom sur le sud OUEST et la ville de Bordeaux !

bordeaux

Bordeaux est une commune du Sud-Ouest de la France, préfecture du département de la Gironde et chef-lieu de la région Aquitaine.

La ville est traversée par la Garonne. C’est un port accessible aux navires de haute mer, mais la plupart s’arrêtent plus en aval sur la Gironde, principalement au Verdon. Elle possède le dernier pont en aval sur la Garonne, le pont d’Aquitaine. Au-delà, la Garonne, puis l’estuaire de la Gironde, ne sont franchissables que par des bacs.( Source Wikipedia ).

Population

En 2012, la commune de Bordeaux, était la neuvième de France grâce à sa population. La population de Bordeaux intra-muros reste  faible en comparaison à son agglomération, car en  2012, 27,9 % des habitants de l’agglomération vivaient dans Bordeaux contre 45,3 % en 1968. En effet, Bordeaux possède une faible superficie et des communes et banlieues très actives comme Mérignac ou Pessac qui comptent chacune près de 60 000 habitants. Bordeaux rassemble 28 communes et 737 492 habitants, la deuxième ville de France par sa population. Après la surchauffe des prix (+ 110% en dix ans pour les appartements), l’heure est à l’accalmie, et la cote devrait désormais se stabiliser. Découvrez, l’évolution des tarifs attendue, quartier par quartier, type de bien par type de bien, d’ici les six prochains mois.

Arrêtons-nous sur certains quartiers :

 

Caudéran : Tendance des prix sur l’année passée – 5%

Caudéran est le quartier le plus peuplé et le plus vaste de Bordeaux.

Ancienne banlieue chic de Bordeaux surnommée aussi le « Neuilly bordelais ». La commune fut rattachée à la ville de Bordeaux en 1965. Le quartier dispose du plus grand et le plus connu des espaces verts de la ville (28h) : le Parc bordelais.

Les chiffres de l’immobilier dans ce quartier

-Appartement : 4-pièces, années 1950 à 1960, dès 280 000 euros.
-Maison : 4 à 5 pièces, sur 120 m2, jardin, à partir de 375 000 euros.
-Bien à rénover: 2-pièces, années 1970 à 1980, sans ascenseur, isolation à refaire, dès 110 000 euros.

Eloigné du centre-ville, le «Neuilly bordelais» reste boudé par des acheteurs en quête de logements bien desservis. Résultat: la baisse des prix, d’environ 5% sur un an, devrait suivre une pente identique en 2015. Et devrait même s’accentuer pour les résidences vieillissantes des années 1960 et 1970, mal isolées.

Bastide : Tendance des prix sur l’année passée – 2%

La Bastide, longtemps quartier industriel et populaire, le quartier de La Bastide a retrouvé un souffle économique nouveau  grâce aux aménagements récents. De nombreux lieux touristiques se trouve dans ce quartier : Ancienne gare d’Orléans, Université Européenne de Gestion et à quelques pas le Parc des Berges et le Jardin Botanique.

Les chiffres de l’immobilier dans ce quartier

– Appartement: 2-pièces, 50 m2, années 1960 à 1970, balcon, parking, à partir de 115 000 euros.
– Maison: 4 à 5 pièces, 1 20 m2, début XXe, dès 310 000 euros.

Bien à rénover: 2-pièces, 30 m2, immeuble en pierre, électricité à refaire, de 75 000 à 80 000 euros.

Depuis deux ans, seuls les logements proches du pont de pierre se vendent facilement, et à un tarif stable, avoisinant les 2 800 euros le mètre carré. Près de la place Stalingrad, un studio de 32 mètres carrés, à rénover, a ainsi été cédé à 85 000 euros (soit 2 650 euros le mètre carré). Les propriétaires d’autres types de biens doivent en revanche s’attendre à concéder des rabais, d’au moins 3 à 4%, dans les prochains mois, surtout si un défaut est au rendez-vous (rez-de-chaussée, éloignement du tramway, etc.)

Saint-augustin : Tendance des prix sur l’année passée – 1%

Le quartier Saint-Augustin est un quartier huppé et animé de la commune de Bordeaux. Les 34340 habitants sont en majorité des jeunes cadres dynamiques

Les chiffres de l’immobilier dans ce quartier

Appartement: 4 à 5-pièces, 90 m2, XIXe ou début XXe, parquet, cheminée, à partir de 260 000 euros.
– Maison: échoppe de plain-pied, 4-pièces, 80 mètres carrés, petit jardin, à partir de 255 000 euros.
– Bien à rénover: 2 ou 3-pièces, 1970 à 1980, électricité et isolation à revoir, de 160 000 à 170 000 euros.

Dans ce quartier central et prisé des professions libérales, seuls les logements vieillissants ou comportant des défauts font l’objet d’âpres négociations, qui déboucheront en 2015 sur de légères baisses de prix. Pour les biens en bon état, le budget à prévoir restera calé à 2 900 euros le mètre carré. Voire un peu plus pour les fameuses échoppes. Celle-ci, de 80 mètres carrés, avec un jardin de 130 mètres carrés, est partie à 285 000 euros (soit 3 560 euros le mètre carré).

Chartrons : Tendance des prix sur l’année passée + 2%

Berceau historique des négociants bordelais, le quartier des Chartrons s’étend du Jardin Public jusqu’aux quais. Le cours du Médoc au nord, la rue Fondaudège au sud et le quai des Chartrons le long de la Garonne limitent ce quartier qui évoque la période florissante du grand négoce bordelais.

– Petite surface: 2-pièces, 30 m2, années 2000, dès 95 000 euros.
– Grande surface: 4 ou 5-pièces, 1 00 m2, années 2010, terrasse, parking, en moyenne 310 000 euros.
– Bien à rénover: 2-pièces, immeuble en pierre, électricité et plomberie à refaire, 200 000 euros.

Les chiffres de l’immobilier dans ce quartier

Dans ce quartier prisé des étudiants, studios et deux-pièces se vendent toujours vite, à environ 3 000 euros le mètre carré, tarif abaissé à 2 500 euros une fois le cours du médoc franchi. Au nord de la zone, ce 70 mètres carrés d’un immeuble en pierre vient ainsi de partir à 200 000 euros (2 850 euros le mètre carré). Un dynamisme que devraient renforcer la rénovation des bassins à flots et l’ouverture, en 2016, de la Cité des civilisations du vin.

Tendances 2015

Bordeaux attire. Mais avec ses 4 000 euros le mètre carré au minimum dans l’hypercentre et 3 500 euros en moyenne, la ville refroidit les ardeurs des jeunes familles et des classes moyennes.

Les taux d’emprunt à un niveau historiquement bas, le passeport premier logement (de 3 000 à 6 000 euros d’aides octroyées par la mairie) et le prêt à taux zéro pour un achat dans le neuf permettent aux jeunes de se loger. «Ils parviennent toujours à acheter leur premier appartement à 180 000 euros ou une maison à 230 000 euros en réduisant leurs prétentions et à condition d’avoir deux salaires », précise le notaire. Désormais, seuls les prix de marché trouvent grâce aux yeux des acquéreurs.

Convaincu ? On vous a sélectionné quelques biens sur le site de notre partenaire, Alveen :

https://www.alveen.com/biens/189855

https://www.alveen.com/biens/189879

189855_1 (1)189879_1

Zoom sur le sud et la ville de Marseille !

Marseille, chef lieu du département des bouches du Rhône et de la région PACA est la plus ancienne ville de France, fondée sous le nom (Massalía) vers 600 av. J.-C.. Elle est depuis l’Antiquité 
un important port de commerce (source wikipedia). Malgré les préjugés, Marseille reste malgré tout une ville très appréciée par les français. Comme Paris et Lyon, Marseille est organisée en arrondissements. Au nombre de 16, ils regroupent 111 quartiers. Marseille est la deuxième ville la plus peuplée de France, avec près de 850 000 habitants.

53jy5kru

Quartier par quartier, arrêtons-nous sur certains arrondissements :  

– Le 06 ème arrondissement (CastellaneLodiNotre-Dame du MontPalais de JusticePréfecture et Vauban ) central et commerçant, se caractérise par des immeubles d’architecture haussmannienne.

-Le 1er arrondissement ( Belsuncele ChapitreNoaillesl’OpéraSaint-Charles et Thiers, le vieux-port) possède une ambiance très particulière propre à Marseille que l’on ne retrouve pas ailleurs.

-Le 8ème arrondissement BonneveineLes GoudesMedonPérierLa PlageLa Pointe RougeLe RouetSaint-GiniezSainte-Anne et Vieille Chapelle ) quartier bourgeois, les maisons y sont très recherchées.

L’achat d’un bien immobilier dépend d’un budget mais aussi de l’endroit où l’on souhaite vivre.

 Comment choisir son quartier ?

-Le centre-ville Marseillais regroupe les 6 premiers arrondissements, il est composé de nombreux édifices publics comme l’hôtel de ville, le palais de justice ou l’opéra.

-Les 7ème, 8ème et 9ème, 10ème, 11ème et 12ème sont les plus riches de la ville. Ils englobent de très nombreuses plages dont celles du Prado, les calanques et de nombreux autres quartiers dont celui du Pharo.

-Les 4 autres quartiers sont les quartiers Nord, moins favorisés.

Les tendances de 2015 :

Tout comme le reste des grandes villes Françaises, Marseille reste affectée par une nette tendance baissière, en effet avec un prix moyen en net recul aussi bien sur le trimestre qui vient de s’achever que sur les douze derniers mois (la baisse a alors flirté avec les 4 %). Marseille reste à la traîne, notamment concernant les prix d’appartements anciens.
En cause ? Une reprise d’activité encore trop faible pour parvenir à pousser les prix de l’immobilier vers le haut.

Malgré tout, il reste bien plus intéressant d’investir en Province plutôt qu’à Paris : climat favorable, loisirs…. Convaincu ?

Nous vous avons sélectionné quelques biens situés à Marseille sur alveen.com.

  https://www.alveen.com/biens/201494

– https://www.alveen.com/biens/13671