Clarifier sa communication en 2014

Charte graphique Immo-One 2014

Cher visiteur,

Avant toute chose, au nom d’Immo-One, je vous souhaite une excellente année, pleine de nouveaux projets, de succès professionnels, mais aussi la santé pour vous et vos proches.

Une nouvelle année rime souvent avec bonnes résolutions (qui pour la plupart ne sont que rarement tenues paraît-il… ;-)). Et bien, moi, j’ai décidé de les tenir et surtout de vous en faire profiter !
En ces premiers jours de janvier, ma résolution 2014 a donc été d’harmoniser tous nos outils de communication afin que notre marque puisse gagner en cohérence et que vous soyez toujours plus nombreux à suivre nos actualités et conseils.

Régulièrement, dans mes articles et conseils concernant la visibilité de votre site ou marque, je vous ai parlé de cohérence globale entre tous vos supports de communication, à savoir site, blog et comptes sociaux. Chaque outil doit trouver sa place et apporter des informations si possible différentes et complémentaires. Pas toujours évident de donner un positionnement clair à chacun d’entre eux, vous en conviendrez…

Aussi, j’ai voulu dans ce post clarifier les choses et vous aider à définir les objectifs de chaque support. Je me baserai pour cela sur les différents outils que j’utilise pour Immo-One.
D’autant, que cette année, il va falloir vous habituer à un petit nouveau (pour certains) qui, s’il est correctement entretenu, devrait pouvoir faire évoluer votre visibilité sur Google. Il s’agit bien entendu de Google+, le réseau social « concurrent de Facebook » si l’on peut dire… Quoi que, à bien y réfléchir, peut-être pas si concurrent que cela… j’y reviendrai plus tard…

 

Vos supports de communication

Le site web
C’est bien entendu le pilier central de votre communication. Tout passe par lui. Vous y présentez vos produits, offres,  tarifs, bref toute l’information qui est sensée promouvoir vos services afin de vous faire gagner des clients.
Si auparavant, seul le fait d’avoir créé votre site était suffisant, ce n’est plus le cas depuis bien longtemps. Aujourd’hui, si vous souhaitez maximiser vos chances de capter de nouveaux contacts et prospects, il faut revoir votre stratégie de communication numérique.
En premier lieu, votre site doit déjà devenir dynamique. L’information proposée doit vivre, évoluer, s’enrichir en permanence. Le contenu est la pièce essentielle pour toute stratégie de SEO. En gros, plus vous donnez à manger au moteur de recherche, plus il est content ! Ne cherchez pas à synthétiser votre pensée (c’est pourtant ce que l’on nous demandait de faire à l’école ;-)), n’hésitez pas à être large, à décrire précisément celle-ci afin de maximiser la visibilité de vos pages !

Le blog
C’est un support qui est devenu au fil des années très utilisé et extrêmement efficace en termes de référencement. Il permet en effet de publier toujours plus de contenu et donc d’enrichir son site régulièrement… le contenu, toujours le contenu… Le blog permet de traiter de différents sujets liés de près ou de loin à votre activité principale en utilisant un ton un peu plus « souple » que sur votre site. Il permet aussi et surtout de créer une véritable interaction avec vos prospects et clients afin d’entretenir une véritable image de marque. Plus vos utilisateurs ajoutent de commentaires, plus vos articles prennent de la valeur. Ils sont ainsi considérés par Google comme présentant de l’intérêt pour les internautes. Il aura donc tendance à faire remonter vos articles de blogs en haut des résultats de recherche, si ceux-ci proposent toutefois un contenu pertinent et de qualité.
A noter, et c’est très important, que votre blog doit être situé sur le même domaine que votre site web. Par exemple, pour l’agence immobilière à la Réunion Teka Immo (http://www.tekaimmo.com) , nous avons créé un blog qui est accessible depuis l’adresse http://www.tekaimmo.com/blog. Ainsi, c’est tout le domaine qui s’enrichit, évitant ainsi de perdre vos différents écrits sur des plateformes différentes.

Les comptes sociaux
Aïe, c’est là que cela se corse. En effet, si beaucoup d’entre vous utilisent déjà les réseaux sociaux de manière privée, pour communiquer avec ses amis, échanger des photos, etc…, comment alors envisager l’utilité de ces comptes pour développer la visibilité de votre activité professionnelle.
En premier lieu, il faut dissocier votre activité professionnelle de votre activité privée. Si par exemple, vous utilisez aujourd’hui votre « profil » Facebook pour échanger avec vos amis, celui-ci ne pourra pas basculer comme profil « professionnel ». Ce n’est pas l’objectif et surtout cela n’est pas recommandé par Facebook qui tente justement de bien faire la part des choses en séparant « profils personnels » et « pages d’entreprises ».
Aussi, pour communiquer sur votre activité professionnelle sur Facebook, il vous faut donc créer une « page ».
Mais quelle est la différence me direz-vous ? Cela peut en effet rester toujours un peu flou pour certains. Profil, page, tout cela c’est pareil au final ? Et bien non !
Pour essayer d’éclaircir ce concept, prenons un exemple :

Imaginons que nous sommes une agence immobilière et que nous souhaitons débuter 2014 de la meilleure manière possible en devenant actif sur Facebook afin d’accroître notre notoriété de marque.
Voici ce qu’il faudrait réaliser :

1. Créer un « profil » correspondant à une personne physique de votre entreprise. Cette personne pourra donc utiliser Facebook comme d’habitude mais elle cherchera à se créer une communauté dans son secteur d’activité. C’est ce que moi, Clem’, je fais pour Immo-One. J’entretiens ma communauté, mes amis en publiant des informations et conseils sur l’immobilier, le marketing, etc…
2. Créer une « page d’entreprise »
3. Essayer de convertir les amis du « profil » en « fans » de votre page. En effet, rapidement, vous cons rendrez compte qu’il est plus facile d’obtenir des amis que des fans. Ceci dit, plus votre nombre de fans augmentera, et plus votre notoriété de marque commencera à croître. Aujourd’hui, une marque sur Internet est de plus en plus souvent jugée à la taille de sa communauté (de ses fans). D’ailleurs, j’en profite pour remercier nos 3500 fans qui aujourd’hui nous font confiance et nous permettent de jouir d’une bonne notoriété de marque.
Mais aussi et surtout, la combinaison des ces deux profil et page permet de maximiser le potentiel de vos communications auprès de votre cible. A chaque fois que vous publierez un nouveau bien ou une nouvelle information, vos amis et fans recevront votre communiqué et seront donc potentiellement disposés à partager celui-ci à leurs amis, etc… bref un superbe effet boule de neige !
Aussi, je recommande systématiquement de publier les liens des articles de votre blog sur vos comptes sociaux afin d’en informer rapidement vos amis et fans et les inviter à venir lire votre prose. C’est extrêmement rapide !

Au niveau de Twitter, c’est un outil qui me sert beaucoup au niveau de la veille, la recherche de tendances. Cela me permet de me tenir informée des sujets brûlants, brefs de ce qui bouge dans notre secteur d’activité. J’ay publie donc également systématiquement le lien de chaque nouvel article ou information concernant Immo-One.

Et Google+ là-dedans alors ?
J’en parlais au début de cet article. Il a été lancé officiellement pour concurrencer Facebook. Il n’a cependant pas reçu l’écho escompté à son lancement, les internautes préférant conserver leur historique et leur amis sur Facebook et éviter ainsi de tout refaire. C’est compréhensible.
Mais le réseau est pourtant en train de reprendre de la vigueur au fur et à mesure et finit même, à mon avis, par être essentiel pour développer votre stratégie de visibilité numérique.
En effet, Google+ fait partie intégrante de l’offre de services de Google. C’est à dire que toute personne ayant un compte Gmail est déjà connectée à Google+, sans le savoir ! Il ne reste donc plus qu’à développer et entretenir sa communauté, comme sur Facebook.
Maintenant, vous me direz que le problème n’est pas réglé, et vous n’auriez pas tort. Refaire sa liste d’amis sur Google+ (ses cercles), c’est du boulot et puis nous avons déjà Facebook, alors à quoi bon ?
Et bien, en fait, Google, conscient de son retard sur Facebook, a été suffisamment intelligent pour malgré tout faire en sorte que Google+ devienne votre outil central chez Google. Vous pouvez par exemple depuis Google+ intégrer votre chaîne de vidéos Youtube, commenter les vidéos sur Youtube et laisser des avis sur les entreprises locales. En fait, toutes vos publications passent désormais par Google+…
Et puis, vos publications sur Google+ ont beaucoup plus de chances d’être listées dans les résultats de Google que celles de Facebook. Google envoie plus facilement ses crawlers chez lui que chez son concurrent (il aurait tort de s’en priver d’ailleurs). Alors, voilà pourquoi il faut s’y faire : Google+ devient un pilier important de votre communication et mieux vaut soigner vos communiqués afin de maximiser vos chances de reprises dans les résultats.
Je serais même tentée de croire que Google+ est un peu plus orientée business que Facebook. Je vous invite donc sincèrement à vous pencher sur le sujet. Vous pouvez d’ailleurs lire ce que vous conseille Olivier Duffez de Webrankinfo sur ce sujet : http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-plus/booster-visibilite-serp. Pour lui, c’est bien simple, Google+ est le réseau de 2014 et il va bouleverser la manière de travailler en référencement naturel.

Maintenant, ne négligez pas pour autant vos autres communautés Facebook et Twitter. Il est fort probable que Google tienne compte du nombre de fans ou de followers (même si cela n’a jamais été réellement avoué). Ceci dit, cela serait plutôt logique et en accord avec la stratégie de Google qui consiste à placer les résultats les plus pertinents en tête de liste. C’est un critère parmi tant d’autres dans son algorithme (qui en contient au moins 200 ou plus).

La cohérence graphique
Avec tous ces outils à entretenir, il devient essentiel de travailler sur la cohérence générale de sa charte graphique. Cela peut prendre un peu de temps, c’est certain, mais encore une fois votre notoriété de marque sur Internet n’en sera que meilleure. J’ai profité de ce début d’année pour remanier un peu les nôtres, et voilà un petit aperçu de ce que cela donne.

Charte graphique Immo-One 2014

 

Alors, quoi qu’il en soit, à vos claviers ! Ecrivez, publiez, échangez avec vos amis, fans et followers ! Cela peut être chronophage, certes. Mais le futur du référencement et surtout votre visibilité future en dépendent largement !

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Vous êtes d’accord, pas d’accord avec certaines de mes affirmations dans ce post, vous êtes novice en matière de réseaux sociaux ou même de communication web et vous êtes même un peu dépassé par l’ampleur de la tâche à réaliser, faites-le moi savoir, peut-être pouvons-nous vous aider 😉

Clem’

Hummingbird, un nouvel algo pour Google… (+)

Peut-être aviez-vous raté l’information (il faut dire qu’elle s’adresse tout de même à un public de spécialistes ou passionnés du web), mais Google a sorti en fin d’été un tout nouvel algorithme, nommé Hummingbird (Colibri en anglais) sensé apporter encore plus de pertinence aux demandes formulées par les internautes.
Que cela peut-il bien me faire, allez vous me dire ?
Si l’on se place du côté de l’internaute, c’est en effet assez transparent car l’objectif d’un moteur de recherche est bien de nous proposer les résultats les plus pertinents par rapport à notre question. En cela, ce changement d’algorithme ne doit apporter que du plus pour l’utilisateur final hummingbird-google+qui trouvera ainsi les ressources les plus en corrélation avec sa recherche.

Là où cela devient plus impactant, c’est pour les fournisseurs d’information, en d’autres termes les sites web ! Pour avoir plus de chances de sortir en tête des résultats de Google, il faudra travailler toujours plus sur la pertinence de son contenu, le faire évoluer en permanence, apporter des interactions utilisateurs, bref y créer de la vie. Ce n’est pas vraiment nouveau, mais disons que ceux qui ont raté le train auront un peu de mal à remonter (même si rien n’est irrémédiable).

Fini donc les stratégies de sur-optimisation de pages, de mots clés, d’échanges factices de liens. Les dernières mises à jour de Google (Panda et Pingouin) se sont déjà largement attaquées à la qualité des contenus et la lutte contre le spam (netlinking non-naturel).

 

Alors, Hummingbird, c’est quoi, une nouvelle mise à jour pour lutter contre le spam ?
Pas vraiment. Panda et Pingouin vont d’ailleurs bien rester en place et travailler main dans la main pour « assainir » les résultats.
Hummingbird est quelque part une nouvelle manière de penser pour Google. L’algorithme de Google a été intégralement revu afin d’inclure de nouveaux critères pour déterminer les classements des pages. Parmi ces nouveaux critères, les réseaux sociaux font bien évidemment leur apparition car ils sont une source d’interactions utilisateurs extrêmement complète. En gros, les avis de vos clients, qu’ils soient bons ou mauvais, permettent d’enrichir vos pages et votre contenu. Un contenu vieux de 10 ans sans aucune expérience utilisateur aura donc un peu de mal à conserver son placement si rien ne bouge.

Qui dit réseaux sociaux, dit bien évidemment Facebook, Twitter et … un certain Google +
Clairement boudé à son lancement, il y a fort à parier que ce dernier prenne de plus en plus de place. Nous ne sommes pas idiots. Google n’est à priori (enfin on peut se tromper ;-)) pas une organisation philanthropique. Du coup, à leur place, il serait tentant de privilégier le petit dernier de la famille plutôt que ses petits copains. En d’autres termes, Google + va devenir une plateforme centrale qu’il ne faudra pas négliger et au contraire sur laquelle nous vous invitons à vous pencher au plus tôt.
D’ailleurs, ce n’est sans doute pas pour rien que les utilisateurs de la plateforme de vidéo Youtube sont désormais invités à poster leurs commentaires depuis leur compte Google +…

Ahhhhh hégémonie, quand tu nous tiens… 😉

Pour continuer sur ce sujet, nous vous invitons à poursuivre la lecture sur l’excellent site d’Olivier Duffez, Webrankinfo :  http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-search/hummingbird-criteres-sociaux

La géolocalisation, une nouvelle méthode de recherche pour l’immobilier.

L’objectif de la géolocalisation reste de présenter pour l’internaute une nouvelle méthode de recherche plus intuitive qu’une simple sélection de critères dans des moteurs de recherche.

En effet, prenons l’exemple d’un acquéreur potentiel habitant dans la capitale. Admettons que celui-ci désire acquérir une résidence secondaire au calme à environ 200km au sud de Paris. Difficile à priori de choisir le bon endroit si l’on ne connaît que peu ou pas du tout la région. Comment, dès lors, choisir les bons critères de localisation… ?

La géolocalisation propose alors une réponse à cette problématique en affichant directement les biens sur la carte afin que l’internaute puisse accéder directement à des zones contenant des biens plutôt que de chercher à tâtons sur des communes trop précises.

geolocalisation-1

En identifiant en un coup d’œil les zones proposant des biens, l’acquéreur potentiel perd moins de temps et est capable d’appréhender plus rapidement la zone concernée, sa situation par rapport aux villes majeures, ses accès routiers et autoroutiers ainsi que les commerces et/ou services présentant de l’intérêt pour lui.

Par exemple, Welc’Home notre nouveau portail d’annonces utilisant la géolocalisation propose d’afficher sur la carte les commerces environnants, les établissements de santé, les pharmacies, les lieux de vie (restaurants), etc… présentant de l’intérêt pour l’internaute en recherche de bien immobilier.

La géolocalisation des biens, même hors de France

Autre intérêt de ce type d’approche, la possibilité de visionner également les annonces hors de la métropole. Bien souvent oubliées, les agences travaillant dans les territoires et départements d’Outre-Mer bénéficient également du même niveau d’exposition de leur portefeuille sur leur zone respective que les agences métropolitaines. Idem, pour l’Afrique francophone et finalement le monde entier…

C’est là encore l’intérêt de la géolocalisation. En quelques clics sur la mapmonde, vous obtenez rapidement une liste de biens quelle que soit la région du globe sélectionnée par l’internaute.

geolocalisation-globe

Bien entendu, un moteur de recherche plus classique reste souvent accessible, permettant tout de même à l’internaute de préciser une localité, si le cœur lui en dit. C’est une autre option de recherche.

Les craintes sur la géolocalisation

Bien évidemment, la première interrogation qui est régulièrement soulevée est : «Comment ne pas nous faire voler nos mandats ? »

Parler de « géolocalisation » ne veut pas systématiquement dire donner une adresse exacte.

Par exemple sur notre portail d’annonces Welc’Home, comme vous vous en doutez, tout a été pensé à la source pour verrouiller la confidentialité des informations publiées.

A cela, deux méthodes :

La première est que le niveau de zoom est bloqué à un certain stade pour éviter la localisation à la rue près. Là encore, l’objectif de Welc’Home n’est pas d’être le plus précis possible mais bien de montrer de manière globale quelles sont les zones géographiques sur lesquelles l’internaute a le plus de chances de trouver des biens qui correspondent à son critère de localité.

La seconde est que le portail offre la possibilité aux professionnels qui y publient de déplacer eux-même le « marker » positionnant le bien afin de brouiller les pistes ! Le bien peut donc être déplacé à 100m, 5, 10 ou 15km du lieu réel (voire plus à la convenance de celui qui publie). Peu importe en effet, puisque Welch’Home n’affichera jamais les derniers stades de zooms prévus par Google Maps. Au final, à l’échelle de zoom restreinte, la situation du bien restera quasiment la même.

La géolocalisation ne doit pas devenir une « bête noire », bien au contraire. Autant profiter de ces nouvelles possibilités qui permettent d’accéder à une nouvelle méthode de recherche sans craintes !

La géolocalisation n’est pas plus dangereuse que de placer un panneau « à vendre » sur la façade du bien à vendre. De même, certaines prises de vues diffusées dans l’annonce immobilière peuvent, elles aussi, présenter de nombreux indices sur la localisation réelle du bien. Le risque est là bien plus important.

panneau a vendre

Toutes ces questions ne se posent évidemment pas lors de la prise d’un mandat exclusif.

YouTube : une visibilité en plus pour vos annonces immobilières

Aujourd’hui nous allons nous intéresser plus particulièrement au marketing vidéo. Cette technique est de plus en plus utilisée dans la stratégie web des entreprises, et pour cause, la vidéo est un outil performant qui vous permet entre autres un meilleur référencement.

C’est pourquoi, après avoir créé votre Channel, vous proposerez des vidéos de qualité pour en récolter tous les bénéfices.

Titre et description de votre vidéo

Il est important de bien choisir son titre, tout comme vous préparez les titres de vos annonces immobilières.

Votre titre doit être construit autour de bons mots clés :

–          Vente/ Location

–          Maison/ appartement / terrain

–          Localisation du bien

Exemple : Location Appartement 45m² à Aix en Provence

La plateforme YouTube limite le nombre de caractères, je vous conseille donc de vous concentrer essentiellement sur les 3 éléments qui doivent apparaitre dans votre titre.

A l’inverse un titre comme : «  Très belle maison de 120m² vue sur mer » n’avance pas grand-chose à votre référencement naturel. Cette très belle maison peut se trouver en Corse, ou encore sur Nice … qui sait !

Concernant la description, il faut savoir que la description n’est jamais très visible, ceci dit, il est important d’ajouter une url en début de description qui restera, elle, plus visible et cliquable.

N’oubliez pas de mettre le http:// devant.

Video-Youtube-Transaxia-2

Les tags : mots clés de votre vidéo

Les tags représentent les mots clefs. Il est conseillé de définir au moins 5 mots clés pour votre vidéo.

Par exemple, comme nous pouvons le faire pour nos clients, ajouter les tags :

« ville », type d’opération «  vente » « appartement », « nom de l’agence », « immobilier ».
Ces tags vont servir à associer votre vidéo à d’autres vidéos traitant du même sujet. Ainsi lorsqu’une personne regarde une autre vidéo avec un tag identique, votre vidéo sera proposée sur la colonne de droite sur YouTube, ce qui peut engendrer une visualisation par des personnes qui, à l’origine, regardaient d’autres vidéos.

Video-Youtube-Transaxia-4

Les commentaires sur votre vidéo

Il est important pour rendre votre vidéo plus qualitative pour les moteurs de recherches d’avoir des commentaires. C’est pourquoi lors du partage de celle-ci, n’hésitez pas à inciter vos visiteurs à mettre des commentaires.

En plus des commentaires, je vous conseille d’avoir le plus d’avis possibles (en cliquant sur les petites étoiles). Bien évidemment, ne commentez pas votre propre vidéos, cela serait assimilé à de la fraude et serait bien plus néfaste pour votre vidéo.

La solution, reste encore de partager au maximum les vidéos de vos biens : Facebook, mailing list, vos amis, Twitter …

Video-Youtube-Transaxia-1

 

Blog d’agences immobilières, points forts de votre stratégie web

 

Un blog pour une agence immobilière, quel drôle d’idée ?  Au contraire, un blog va être l’outil fondamental de votre stratégie web.

D’après Google, 89% des recherches se font d’abord en ligne, et 93% achètent ensuite offline. Rien d’étonnant,  on est tous d’accord pour dire qu’un acquéreur se renseigne tout d’abord sur internet pour chercher un bien, se renseigner sur le secteur …

blogimmobilier

Quoi de mieux que de proposer à votre internaute le blog de votre agence, pour lui soumettre votre expertise et lui faire connaître un peu plus le secteur géographique où vous proposez des biens, lui parler plus en détails de vos services ou encore de proposer quelques articles sur les retours clients suite à la vente d’un bien.

Dans chaque activité commerciale, il y a un intérêt à avoir un blog, et nous avons la chance dans l’immobilier de pouvoir proposer des contenus inépuisables.

Créer du contenu en parallèle de votre site internet

Votre site agence est votre premier moyen de communication. C’est sur votre site internet que vous allez proposer votre portefeuille de biens, portefeuille qui en général est assez conséquent. C’est là tout l’intérêt de votre blog, car en effet pour ne pas alourdir votre site internet, il vous faut un support pour proposer des articles pertinents en adéquation avec vos annonces et vos services. Ces articles apportent un plus à votre site, même si il ne sont pas considérés comme du contenu primordial (comparé à vos annonces).

 Contenu-éditorial

Cependant, le contenu est très important, ce doit être un contenu de qualité. Vous pouvez par exemple explorer ces quelques pistes :

  • Proposer des articles de fond pour confirmer votre statut d’expert
  • Proposer des articles « conseils » (exemple : conseil sur les démarches à suivre lors de l’achat d’une maison, la location d’un appartement…)
  • Proposer des articles plutôt légers avec des petites touches d’humour pour se rapprocher des internautes (exemple : Top 5 des meilleurs lieux pour partir en weekend à moins d’une heure de votre localité)

Toutes ces informations, peuvent paraître futiles, mais elles permettent au contraire de vous placer comme un acteur stratégique de votre métier sur un secteur précis. Vous devenez la « personne » à suivre car vous répondez aux attentes de certains internautes (qui sont peut-être vos futurs clients…)

 Concernant l’adresse du blog, il est conseillé de garder le domaine du site pour booster celui-ci. L’url du blog prendra donc cette forme : http://www.siteagence.com/blog/.

Votre blog, votre image sur le web

Le badbuzz peut tellement vite arriver sur le web, qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Quelles que soient les raisons : se rapprocher de ses clients ou asseoir son expertise, le blog est votre allié.

e-reputation

Le but est d’intéresser vos lecteurs, les fidéliser et leur donner envie de choisir votre agence et pas une autre.

De ce fait, vous pouvez par exemple mettre en place une catégorie sur votre blog pour proposer des interviews de clients à qui vous avez vendu un bien, pour qu’ils expriment leur reconnaissance envers l’agence, une sorte « d’avis consommateur ».

Le contenu de votre blog, doit être pertinent afin d’atteindre vos objectifs.

Même conseil pour l’url du blog, afin de travailler votre image, il vaut mieux conserver le nom de domaine principal afin que cette dernière soit identifiée au maximum et par facilité pour les internautes qui se trouvent sur votre blog, d’accéder au site internet de l’agence.

Votre blog, votre outil de linking

Votre blog, c’est votre image sur le net mais aussi votre outil marketing. Vous pouvez donc vous en servir comme tel et placer dans vos articles des liens vers votre propre site.

linking

Par exemple, quand vous parlez d’un secteur particulier de votre région, vous pouvez faire un lien «  Rendez-vous sur notre page spécifique pour connaître les biens qui se trouvent sur ce secteur », et renvoyer sur la liste de vos biens correspondants.
Cela permet d’optimiser votre stratégie de liens « interne ». Les moteurs de recherche peuvent ainsi parcourir plus facilement l’intégralité de vos pages et donc les indexer. Il faut garder à l’esprit que ce sont toutes les urls de votre site (même les plus profondes) qui constituent votre longue traîne.

Votre blog, votre outil d’échange

Le contenu proposé sur votre blog, accessible à tous, va et doit pouvoir générer un échange avec les lecteurs. En effet, l’ouverture aux commentaires vous permettra de savoir ce que pensent les futurs acquéreurs et sera un axe d’amélioration pour vous.

commentaire

Votre blog, votre générateur de trafic

Maintenant que vous avez compris l’intérêt d’avoir un blog, vous devez travailler sur le trafic de celui-ci. Différent moyens s’offrent à vous, et une bonne solution reste la promotion de vos articles via les réseaux sociaux !

Et oui, afin de finaliser votre stratégie web avec votre site internet et votre blog, il faut y greffer l’utilisation des réseaux sociaux.

 trafic_internet

Pour cela, je vous renvoie vers notre précédent article : Social Network : L’immobilier dans tout ça !

Si vous avez déjà votre site agence et que vous envisagez de mettre en place un blog ou souhaitez échanger sur les bonnes stratégies concernant l’utilisation des Réseaux Sociaux, nous vous invitons à vous rapprocher de notre équipe web.

 

Google+, mais pourquoi faire ?

Pourquoi créer un profil Google+ aujourd’hui ? Beaucoup cherchent encore l’utilité de s’inscrire au réseau Google. « J’ai déjà un profil sur Facebook », oui mais Google+ apporte en qualité.

En effet, Google+ influence le classement Google. Quand on se trouve sur le réseau Google+, les partages et +1 et commentaires sont vus comme des recommandations aux yeux de Google, ce qui influence l’affichage des résultats sur le moteur de recherche quand on navigue en mode « connecté ».

Astuce de Clem : N’oubliez pas d’ajouter le bouton +1 sur les pages de votre site internet, article …

Influencer le classement Google est une chose, mais Google ne s’arrête pas là. En effet, vos posts sur Google+ sont plus rapidement indexés. Cette indexation vous permet d’accroître votre visibilité sur votre propre réseau G+.

Astuce de Clem : Afin d’optimiser vos posts, vous pouvez mettre un commentaire comprenant des mots clés et mettre en gras une partie de votre commentaire en guise de titre à celui-ci ( * exemple de titre entouré par 2 astérisques * ).

Autre point positif que l’on accorde à Google+, est la recherche locale. Il faut savoir que les pages G+ Locales sont indexées et s’affichent dans les résultats de recherche.

Ainsi quand on va chercher une agence immobilière dans votre secteur, votre profil Google+ Local va ressortir dans les résultats de recherche, se positionnant avant les résultats naturels.

Social Network : L’immobilier dans tout ça !

L’agent immobilier de demain serait-il un web-agent, muni de son Smartphone et de sa tablette numérique, toujours connecté et partageant en temps réel ses visites et ses nouveaux biens sur les réseaux sociaux ?

Et oui le marketing relationnel évolue et change de forme. L’agence immobilière physique doit s’organiser différemment et apprendre à utiliser ces nouveaux outils.

Parallèlement à cela, on voit apparaître de plus en plus d’agences online. Mais celles-ci  ont-elles leur place face aux agences de la vieille école ? Carte de visite, poignées de main et multiples rendez-vous laissent peu à peu leur place aux tweets, mises à jour de statut Facebook ou encore publication de photos et visites virtuelles. Fort heureusement, la visite et la signature, elles, ne peuvent pas se faire de manière virtuelle.

Les agents immobiliers doivent cependant se moderniser et veiller à ne pas manquer le potentiel qu’offrent les réseaux sociaux. L’agent immobilier de l’ancienne école a encore de beaux jours devant lui, l’immobilier étant avant tout une activité privilégiant la relation client, mais ce dernier doit à présent apprendre à se placer sur une nouvelle cible que l’on appelle la « Net-Generation ». Clientèle grandissante, la « Net-Generation » est aujourd’hui votre chiffre d’affaire de demain.

Le meilleur moyen pour toucher cette cible est encore de passer par les réseaux sociaux, c’est pourquoi, si vous ne disposez pas d’une présence sur les plateformes sociales, c’est le moment de s’y mettre ! Il n’est pas trop tard !

Le meilleur schéma à suivre pour se lancer, en tant qu’agent immobilier, sur le web, consiste à développer en parallèle de votre site Agence une sphère sociale : Facebook, Twitter, Google+, Instagram … et un blog !

Source crédible dans votre métier, votre blog va devenir le point central de votre communication. Il va permettre de vous faire apparaître comme un expert dans votre domaine et de vous démarquer face à la concurrence. Relayé via les réseaux sociaux, votre dernier article sur l’utilisation d’un drone pour photographier vos biens entrants à l’agence par exemple, pourra vous ramener bien plus de trafic sur votre site agence qu’un simple prospectus distribué dans une boîte aux lettres.

De plus, communiquer sur ce genre de sujets apporte une valeur ajoutée à votre agence, car les internautes se rendront compte de votre engagement auprès de vos clients et des moyens que vous êtres prêts à mettre pour la mise en valeur et la vente de leur bien.

En exploitant la force des réseaux sociaux, vous attirerez fans (Facebook), followers (Twitter) et autres prospects de la « Net-Generation » qui finiront par se transformer en clients.

Restez proche de vos clients et surveillez votre e-reputation !


Les réseaux sociaux vont vous permettre d’améliorer la visibilité de vos annonces immobilières, de partager encore une fois la photo de vos biens en vente sur, par exemple, votre page Facebook. En retour, ce sont des commentaires de qualités qui seront postés sur votre page, avec pourquoi pas des vendeurs qui vous remercieront de votre professionnalisme.

Communiquez en temps réel avec des clients potentiels qui auraient des questions via la messagerie Facebook qui est maintenant mise en place sur les pages Fan dédiées aux entreprises. N’oubliez en effet pas que les entreprises n’ont pas droit d’avoir de profil sur Facebook, seules les personnes physiques peuvent être administrateur d’un profil sur le réseau social Facebook.

Cependant libre à vous de créer un compte « Agence Immobilière … » au risque de vous le faire supprimer par Facebook dans les mois à venir et perdre toutes votre présence et votre notoriété mise en place sur ce réseau…

La solution que je vous propose, reste d’utiliser votre compte perso en vous présentant comme négociateur ou directeur de l’agence immobilière et jouer sur les deux terrains. Ajoutez des amis sur votre compte personnel, et sur ce point je vous conseille de ne pas hésiter à utiliser des listes afin que vos prospects ou clients ne voient pas l’intégralité de votre mur et les photos de votre dernier weekend en famille. Contrôlez votre e-reputation !

Par la suite, donnez libre cours à votre imagination pour convertir cet ami en fan sur votre Fan Page Agence. Pour cela il y a un outil qui permet d’inviter vos amis, ces derniers recevront donc une notification à aimer votre page.
N’oubliez pas ! L’intérêt de convertir vos amis en fans est d’améliorer votre e-reputation et d’accroître votre référencement naturel à plus long terme. En effet, plus votre compter de fans sera important, plus les moteurs de recherche accorderont de l’importance à votre fan page et lieront celle-ci à votre site.

De plus, si vous êtes proches de vos clients, n’hésitez pas à leur laisser un message privé de temps à autre pour savoir comment se passe leur recherche, si ils ont de nouvelles envies concernant les critères définis pour la recherche de leur nouveau bien … Ou encore leurs réactions suite à l’achat de leur nouvelle maison. Généralement, si vous faites bien votre travail, les commentaires seront très positifs et votre e-reputation n’en sera que plus accrue. Profitez-en alors pour leur glisser un petit message leur proposant de devenir fan de votre Agence sur Facebook.

Ce n’est qu’un exemple qui démontre ce pourquoi les agents immobiliers ont besoin d’outils comme Facebook pour construire une présence en ligne.
Vous êtes agent immobilier ? Pas la peine de vous cacher ! Avec le nombre de personnes inscrites sur le réseau social Facebook, vos clients et prospects de doutent bien que vous y êtes, alors présentez-vous et créez un lien social avant même de rencontrer votre prochain client physiquement.

Soyez crédible !

A partir du moment où vous commencez à être présent sur les réseaux sociaux, il ne s’agit pas de tout laisser à l’abandon. La clé du succès est d’être actif et d’interagir avec les internautes, vendeurs ou futurs acheteurs au quotidien. En effet, un compte Twitter, une Page Facebook sans publication sur une période d’un mois ou même dépassant les 2 semaines donne une image plutôt négative de votre agence et peut laisser croire que le suivi client sera de bien médiocre qualité !
N’oubliez pas que vos futurs clients font partie de cette « Net-Generation ». Ils sont donc plus sensibles à votre stratégie de communication globale, aussi bien sur votre site, votre blog que sur vos comptes sociaux.

Autre point pour asseoir votre crédibilité, ne perdez pas de vue qu’être agent immobilier ce n’est pas seulement vendre des maisons ! Votre prochain client à aussi besoin de conseils et d’être rassuré. C’est pourquoi, publier des photos à outrance de vos nouveaux biens sur les réseaux n’est évidemment pas la stratégie à adopter. L’internaute se dira inconsciemment « Lui, il cherche à faire du chiffre… ». A la place, offrez à vos clients un contenu différent directement via votre blog, ou en faisant une veille constante permettant de relayer des articles sur des bonnes astuces quand vous devenez locataire ou encore les pièges à éviter lorsque vous devenez propriétaire par exemple…

Rejoignez le mouvement !


e-Agent, expert de l’immobilier, si vous êtes présent sur différentes plateformes sociales, dîtes vous bien que vous n’êtes pas les seuls. Aussi important qu’un nouveau client qui vous contacte sur les réseaux, n’hésitez pas à vous faire connaître auprès de la concurrence, et surtout à suivre cette concurrence. Votre Fan Page peut jouer le rôle d’outil de prospection tout autant qu’un outil de veille concurrentielle.

Si vous faites partie d’un réseau national immobilier comme par exemple Era, Orpi ou encore Century 21, c’est le moment de leur faire signe et de jouer sur la solidarité de votre réseau. Devenez fan de leur page agence, suivez les sur Twitter et ils en feront de même en retour. Par la suite si vous faites bien les choses et que prenez le temps de publier du contenu intéressant régulièrement, ces derniers repartageront votre post ou retweeteront le dernier article de votre blog.

Ca y est ! Vous êtes prêt à vous lancer ! Reste encore à savoir sur quelles plateformes s’inscrire ! Après avoir fait le tour de la question, je pense qu’en tout premier lieu, le site social où l’on peut le mieux interagir avec ses clients est Facebook.

Facebook : Avec la création d’une page Fan page que vous allez animer quotidiennement, Facebook vous permettra de prendre contact avec de nouveaux clients et de communiquer sur l’activité de votre agence en temps réelle. Via mobile, vous allez pouvoir partager des photos et actualiser vos statuts pour partager en direct la vente d’un bien avec votre communauté.

Twitter : Visibilité en plus sur le net, vous pouvez automatiser la publication de vos biens en temps réel sur votre profil, en plus de vos articles lus ou nouveautés sur votre blog. Twitter est également un outil de veille très performant permettant de se tenir au courant des actualités courantes sur l’immobilier.

YouTube : Si vous faites des visites virtuelles, YouTube permettra de relayer vos vidéos. Les internautes pourront visualiser et partager des séquences vidéo. De plus, vous pouvez obtenir l’application Youtube pour votre page Facebook. Tout ce que vous téléchargez sur votre chaîne Youtube sera automatiquement envoyé sur votre page Facebook de l’agence, ce qui rend l’accès à votre vidéo plus facile.

Google+ : Page entreprise Google+, cette dernière vous permet une visibilité en plus sur le moteur de recherche Google. De plus, comme vous pouvez vous en douter, si vous remplissez bien tous les champs dans l’onglet « Infos », cela permettra d’accroître le référencement naturel de votre site avec par exemple votre page Google+, directement reliée à votre page Google Adresses ainsi qu’à votre site. Cela maximise donc les chances de vous trouver au milieu de la jungle des SERP ;).

Et pourquoi pas Instagram : Très en vogue depuis quelques temps, cette application mobile vous permet de partager directement sur l’ensemble de vos réseaux la photo d’un nouveau bien avec votre commentaire. Faites de votre activité immobilière du direct sur les réseaux sociaux! Plus impactant qu’un statut, Instagram permet de mieux toucher votre cible avec la publication de photo en temps réel.

Allez-vous être séduit par les réseaux sociaux ?

Assistant Webmarketing / Community Manager

offre-emploi-community-manager

Immo-One à la recherche
d’un Assistant Webmarketing / Community Manager

offre-emploi-community-manager

  • Profil recherché:

De formation Marketing/Communication ou autodidacte, vous justifiez d’une expérience dans un service de webmarketing. Idéalement, vous :

  • Maîtrisez les différents langages du web (HTML, CSS, PHP…).
  • Maîtrisez les logiciels de création infographique (Photoshop, Illustrator, Flash…).
  • Etes curieux et en veille permanente sur les nouveaux usages et outils « Webmarketing ».
  • Connaissez les outils indispensables pour mener à bien une campagne de référencement payant (SEM).
  • Possédez une très bonne maîtrise des outils bureautiques (Word, Powerpoint, Excel…).
  • Avez un fort esprit de synthèse et une excellente capacité rédactionnelle.
  • .

    • Description du poste :

    Vous assistez le responsable webmarketing, vos missions sont les suivantes :

  • Création et mise à jour de sites web immobiliers.
  • Rédaction et maintenance du blog.
  • Animation et gestion des communautés sociales de l’entreprise. (Facebook, Twitter, Viadeo, LinkedIn…).
  • Analyse, suivi et optimisation de référencement naturel (SEO) et payant (SEM) de sites web.
  • Veille technologique et concurrentielle.
  • .

    • Les plus :
  • Attirance pour le secteur de l’immobilier.
  • Compétence en base de données.
  • .

    • Poste basé à Aix-en-Provence, à pourvoir dès que possible
    • Temps plein – CDI
    • Rémunération : selon profil du candidat

    .

    Si votre profil correspond à notre offre et que vous êtes motivé pour rejoindre une entreprise innovante, merci de postuler à l’adresse mail suivante mchevalier@immo-one.fr.

    Le référencement immobilier sur Google

    google référencement immobilier

    google immobilier référencement

    Vous, professionnels de l’immobilier, vous connaissez l’importance d’internet dans votre stratégie de conquête d’acquéreurs. Aujourd’hui, les internautes à la recherche de biens immobiliers, vont se rendre en premier lieu sur internet et principalement sur le moteur de recherche Google. C’est pourquoi avoir un site web, qui est devenu aujourd’hui l’outil indispensable d’un agent immobilier, est primordial. Mais cela ne suffit plus pour se démarquer de la concurrence. Il faut obtenir la meilleure position sur les moteurs de recherche. Pour cela, un travail de référencement précis et régulier doit être mené afin de positionner la vitrine virtuelle de son agence immobilière en première page des résultats. Mais attention, cette position acquise n’est pas définitive ; elle évolue constamment, notamment par les différentes actions de référencement des agences immobilières concurrentes.

    En effet, le secteur de l’immobilier étant très concurrentiel, la mise en place d’une stratégie de référencement « intelligente », en accord total avec votre portefeuille de biens, s’avère être essentielle pour générer des contacts qualifiés. Une stratégie qui doit évoluer constamment pour s’adapter aux méthodes de référencement de Google qui ne cesse d’innover en permanence.

    Google +1 immobilier

    Aujourd’hui, avec la mise en place de son bouton « +1 », Google souhaite faire évoluer une fois de plus la pertinence des résultats de son moteur de recherche. Mais ce nouveau bouton « social » qui offre la possibilité d’apprécier et de recommander du contenu, sera-t-il adopté par les internautes ? Rappelons que les derniers essais de Google en matière de référencement social n’ont pas été très convaincants. Nous pensons notamment à Google Buzz, un des plus grands échecs de Google.

    Publié le 30 juin 2011, à 11h