Hummingbird, un nouvel algo pour Google… (+)

Peut-être aviez-vous raté l’information (il faut dire qu’elle s’adresse tout de même à un public de spécialistes ou passionnés du web), mais Google a sorti en fin d’été un tout nouvel algorithme, nommé Hummingbird (Colibri en anglais) sensé apporter encore plus de pertinence aux demandes formulées par les internautes.
Que cela peut-il bien me faire, allez vous me dire ?
Si l’on se place du côté de l’internaute, c’est en effet assez transparent car l’objectif d’un moteur de recherche est bien de nous proposer les résultats les plus pertinents par rapport à notre question. En cela, ce changement d’algorithme ne doit apporter que du plus pour l’utilisateur final hummingbird-google+qui trouvera ainsi les ressources les plus en corrélation avec sa recherche.

Là où cela devient plus impactant, c’est pour les fournisseurs d’information, en d’autres termes les sites web ! Pour avoir plus de chances de sortir en tête des résultats de Google, il faudra travailler toujours plus sur la pertinence de son contenu, le faire évoluer en permanence, apporter des interactions utilisateurs, bref y créer de la vie. Ce n’est pas vraiment nouveau, mais disons que ceux qui ont raté le train auront un peu de mal à remonter (même si rien n’est irrémédiable).

Fini donc les stratégies de sur-optimisation de pages, de mots clés, d’échanges factices de liens. Les dernières mises à jour de Google (Panda et Pingouin) se sont déjà largement attaquées à la qualité des contenus et la lutte contre le spam (netlinking non-naturel).

 

Alors, Hummingbird, c’est quoi, une nouvelle mise à jour pour lutter contre le spam ?
Pas vraiment. Panda et Pingouin vont d’ailleurs bien rester en place et travailler main dans la main pour « assainir » les résultats.
Hummingbird est quelque part une nouvelle manière de penser pour Google. L’algorithme de Google a été intégralement revu afin d’inclure de nouveaux critères pour déterminer les classements des pages. Parmi ces nouveaux critères, les réseaux sociaux font bien évidemment leur apparition car ils sont une source d’interactions utilisateurs extrêmement complète. En gros, les avis de vos clients, qu’ils soient bons ou mauvais, permettent d’enrichir vos pages et votre contenu. Un contenu vieux de 10 ans sans aucune expérience utilisateur aura donc un peu de mal à conserver son placement si rien ne bouge.

Qui dit réseaux sociaux, dit bien évidemment Facebook, Twitter et … un certain Google +
Clairement boudé à son lancement, il y a fort à parier que ce dernier prenne de plus en plus de place. Nous ne sommes pas idiots. Google n’est à priori (enfin on peut se tromper ;-)) pas une organisation philanthropique. Du coup, à leur place, il serait tentant de privilégier le petit dernier de la famille plutôt que ses petits copains. En d’autres termes, Google + va devenir une plateforme centrale qu’il ne faudra pas négliger et au contraire sur laquelle nous vous invitons à vous pencher au plus tôt.
D’ailleurs, ce n’est sans doute pas pour rien que les utilisateurs de la plateforme de vidéo Youtube sont désormais invités à poster leurs commentaires depuis leur compte Google +…

Ahhhhh hégémonie, quand tu nous tiens… 😉

Pour continuer sur ce sujet, nous vous invitons à poursuivre la lecture sur l’excellent site d’Olivier Duffez, Webrankinfo :  http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-search/hummingbird-criteres-sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *