Le métier d’agent immobilier

Agents immobiliers : Que dit-on de vous ?

agents immobiliers rumeursDepuis longtemps, les rumeurs courent, laissant tout entendre sur les agents immobiliers : harcelant, agressif, beau parleur, menteur… sont les mots qui viennent spontanément à l’esprit de certaines personnes victimes ou non d’une infraction. Dernièrement, c’est l’IFOP qui, par son étude sur les métiers préférés des Français, classe le métier d’agent immobilier en bas du classement. Ce métier souvent critiqué, reste encore fort méconnu du grand public.

Aujourd’hui, malgré toutes ces rumeurs, leur collant à la peau, le métier d’agent immobilier semble être mieux apprécié par les Français, notamment avec la publication des dernières statistiques de la DGCCRF qui montrent que le taux d’infraction des agents immobiliers est passé de plus de 70% en 2007 à 15% en 2010. Respecteraient-ils donc mieux la loi ? Leurs acquéreurs leurs ferraient-ils plus confiance ?

Cependant, il faut savoir : Le métier d’agent immobilier ne s’improvise pas, il demande de la compétence, des connaissances techniques, une grande capacité d’écoute, d’analyse et de transparence. Pour être performant l’agent immobilier doit savoir  maitriser l’ensemble des outils de communication, aussi bien les outils « Off-line » que les outils « On-line ». Ainsi, pour vous aider à maitriser votre communication, nous vous invitons à découvrir notre solution, de l’agencement dynamique de vos vitrines, à la publication automatique de vos annonces immobilières sur les réseaux sociaux, Immo-One, c’est la solution immobilière globale qui optimise votre communication et votre gestion !

Alors n’attendez-plus pour optimiser l’ensemble de votre communication ! Découvrez la solution immobilière globale en vidéo !

Publié le 27 avril 2011, à 10h00

19 réponses sur “Le métier d’agent immobilier”

  1. Merci pour votre capacité à dévoiler les différentes facettes du métier d’agent immobilier ! Un billet très intéressant que je recommande à mes confrères.

  2. Merci pour ces statistiques très intéressantes sur l’image qu’entretiennent les professions de l’immobilier en France.

    C’est très intéressant !

    Dans la même optique, nous allons bientôt publier sur notre blog les résultats d’une étude de marché concernant les particuliers vendeurs de biens immobilier et plus particulièrement sur leur motivations à passer par un réseau de particulier plutôt que par une agence immobilière. Nous donnerons les résultats directement sur notre blog.

    Merci en tout cas à Immo-one pour ces précieuses informations !

    A bientôt

  3. Merci Sud Immobilier et Immobilier 2.0 pour vos commentaires !

    Immobilier 2.0, nous ne manquerons pas de relayer les résultats de votre étude de marché, qui semblent très intéressant, à notre communauté !

    A bientôt !

  4. Un constat heureusement un peu plus flatteur que les années précédentes. Nous avons fait le choix d’obliger nos correspondants immobiliers à obtenir des avis de leurs anciens clients largement positifs sur leur site.

    Les particuliers seront moins réticents (et moins inquiets) à se tourner vers un agent immobilier déjà « testé ». D’autant plus rassurant si l’on souhaite investir à l’étranger…

    A suivre donc !

  5. Juste une réflexion : j’ai l’impression que l’on croise de plus en plus d’agences nouvelles au coin de chacune de nos rues ! le marché est il en croissance ? je n’en suis pas sûr et le gâteau doit être partagé… Alors ceux qui ont l’expérience et la compétence devraient faire la différence : au client d’être perspicace et exigent !

  6. Il est clair que la profession d’ A.I. a été mise à mal au cours de la première décennie de ce siècle car certaines agences ont embauché des « mercenaires du business » qui ont détérioré en peu de temps une réputation acquise sur une longue durée.

    Ces mercenaires sont partis sur la mer de l’oubli, voguer vers d’autres niches devenues plus rentables… pour eux, vous laissant là avec une pente à remonter.

    Ceux qui restent – les vrais – les purs et durs – doivent re-prouver leur sérieux et leur compétence pour redorer le blason de toute une profession. Et ce, quelle que soit la ville ou la région d’exercice.

    Je ne fais pas partie de votre profession mais j’entends ce que pensent de vous les particuliers vendeurs d’un bien.

    Ce n’est hélas pas toujours flatteur, parfois à juste raison et parfois c’est exagéré. Je m’applique – étant indépendant – à faire comprendre l’intérêt de recourir à vos bons offices.
    Je suis parfois écouté, pas toujours immédiatement mais beaucoup finissent par revenir à de meilleurs sentiments à votre égard.

  7. Bonjour comme toutes professions nous auront toujours nos détracteurs, mais en tant que professionnel aguerri directeur et commercial dans ma propre agence nous sommes encore confrontés à des  » collègues  » pas toujours très sains.
    Alors comment vous que des particuliers qui peut etre n’ achèterons qu’ une seul bien immobilier s’ y retrouvent .

    Nous devrions avoir une prodession plus réglementée comme les pharmaciens, buralistes, notaires, taxi … Nous manions de gros budget mais la loie pour uen fois est trop  » large » . Un grand ménage réel ne pourrait etre que bénéfique à un meilleur relationnel professionnels-particuliers…

    ceci éliminerai aussi l’envie qu’ ont certains vendeurs ou acheteurs à vouloir utiliser les services professionnels et après de les shunter pour ne pas régler leur honoraires.

    Tous ces faits sont liés par une mauvaise législation sur notre profession.

    M Defossez-Anceaux

  8. trés bon billet.
    Si l’on a vu dans la derniére décennie des mercenaires de l’immobilier, dont certains sont morts au combat,on assiste aujourd’hui aux exploités de l’immobilier, savoir les mandataires indépendants.Quelques malins montent des têtes de réseau et font payer un package mensuel de quelques 500 euros aux heureux élus mandataires.La bagarre est terrible pour recruter quelques crédules chomeurs ou oisifs, qui viendront engraisser des tenanciers de réseaux,avant de céder leur place.Turn over de 30% en moins de 6 mois d’aprés les premiéres statistiques.

  9. merci pour ce billet très intéressants avec des chiffres qui font effectivement plaisir à voir 🙂
    la forte diminution des escroqueries immobilières en 5 ans et une bonne chose et permet de montrer quel beau métier est le notre !
    Nous espérons que ces chiffres continueront dans ce sens pour pouvoir arriver, sait-on jamais, à un pourcentage avec des nombres et non des chiffres.

  10. Bonjour,

    Je suis actuellement en DUT Techniques de Commercialisation par apprentissage et je fais également un BTS Professions Immobilières par Internet.

    Je cherche une agence immobilière sur Montpellier qui accepterait de me prendre en alternance et je souhaiterais avoir quelques conseils pour les conquérir s’il vous plait.

    Je suis très motivée et ne demande qu’à apprendre.

    N’hésitez pas à me contacter : bonhomme.laetitia@gmail.com

    Je vous remercie par avance.

    Cordialement,

    Laétitia BONHOMME.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *